Xavier Boussiron

Xavier Boussiron

Greatest Mourons et New Grave jusqu'aux coudes / Paris

Concert, 2016

Xavier Boussiron nomme ses morceaux « Le Diapason de la rupture », « Coco Cratère, la cuisse musicale », « Des demies heures longues comme des westerns », ou encore « Comme disait Uri Geller, c'est pas avec son cul que l'on tord les petites cuillères ». Il co-dirige la Compagnie du Zerep, groupuscule d'actions douteuses qui, régulièrement, mollarde sur les postures suffisantes du théâtre français, et un peu à côté aussi. Il collabore avec Arnaud Labelle-Rojoux pour évoquer, vautrés dans le sucre et les larmes, les infinies beautés de la mièvrerie, ou avec Rhys Chatham pour jouer la même chose, ma même chose, la même chose... Il a repris, à l'orgue de salon, les standards de Roy Orbison dans « Rien qu'un cœur de poulet », disque à son tour devenu un standard. Il a même été invité par Mike Kelley, Jim Shaw, Cary Loren et Niagara (et oui Destroy All Monsters) à Los Angeles pour jouer avec eux au Spaceland. Bref, que dire de plus pour présenter l'animal ? Il est parfois sympa.