Sir Richard Bishop

Sir Richard Bishop

Guitare ethno improvisée, Seatle, USA

Concert, 2015

C’est d’un pèlerin dont je vous parle aujourd’hui. Sir Richard Bishop a parcouru le monde seul ou avec son défunt groupe, les légendaires Sun City Girls. Il a écouté, compris, appris, déconstruit puis réassemblé les traditions musicales locales pour qu’elles continuent à nous conter les mêmes histoires ancestrales, mais à travers le prisme d’une modernité d’échanges plus complexes. Cette quête decollages, de prélèvements et de patience est narrée avec la beauté et la précision qui lui est due par le label qu’il a créé, le bien nommé Sublime Frequencies. Si vous ne possédez pas encore tous les disques ici produits (prélèvements radiophoniques vietnamiens, compilation de pop irakienne, folklore bengali...), vous devriez vous hâter. Sir Richard Bishop ne cesse de tourner depuis 2007 avec des artistes aussi variés et talentueux que Bonnie Prince Billy, Animal Collective, Devendra Banhart ou encore Bill Callahan. Son dernier album, Tangier Sessions, a, comme son nom l’indique, été enregistré lors d’une résidence à Tanger. Il est sorti sur l’excellent label Drag City. Sir Richard Bishop est un passeur, un conteur, un expérimentateur, un explorateur, un aventurier, un ethno-musicologue empirique qui s’arrête aujourd’hui dans votre ville où, encore et encore et grâce à la vidéo-surveillance, vous pouvez constater que rien ne se passe.